AccueilHistoriqueContactsComitésHomélie du dimancheQuestionsActivitésNouvellesPour les JeunesLiensCimetièreBulletin paroissialProjet missionnaireAlbum de photosFormationsQuestions?
dreamstime_422343.jpg

28e dimanche du temps ordinaire, Année «B»
Dimanche 14 octobre 2018
«Dimanche de la catéchèse» 
Père Pierre Drouin, c.j.m.
président de la célébration et homélie

cate.jpeg

28e dimanche

 

Messe d’ouverture de la Catéchèse

 

Esaïe 1,16-20

Psaume 90 (89)

Hébreux 4,12-13

Matthieu 23, 8-12

 

Chers frères et Soeurs,

En ce dimanche d’ouverture de la Catéchèse, je me suis permis de changer deux textes de la Liturgie pour insister davantage sur cette importance de la catéchèse.

La catéchèse désigne l'ensemble des actions destinées à faire grandir les enfants, les jeunes et les adultes dans l'intelligence du message chrétien et dans la vie chrétienne elle-même.  Elle est une des quatre formes essentielles de la parole au sein de la communauté chrétienne sur sa foi. C’est pourquoi, en ce dimanche où nous inaugurons plus particulièrement la catéchèse des enfants, il est bon que nous pensions un moment que c’est toute l’Église, enfants, jeunes et adultes qui sont appelés à vivre de la catéchèse que nous offre l’Église.

Quand nous écoutons Jésus, il nous dit bien que nous devons écouter ceux qui enseignent dans la chaire de Moïse… comme lui l’a fait lorsqu’il fréquentait la maison de prière de Nazareth. Mais si nous lisons bien, Il ne s’agit pas de faire ce que font ceux qui sont assis  dans la chaire de Moïse, les enseignants…mais ce qu’ils enseignent. J’ai envie de dire que “malheureux  le chrétien, la chrétienne qui serait séduit par le prêtre  ou la catéchète et qui veut imiter le prêtre ou la catéchète. Quand ça arrive, le prêtre ou la catéchète devient ainsi un guru et notre foi n’accepte pas de guru.

Ça veut donc dire qu’il nous faut écouter l’enseignement qui vient de l’Église et non écouter l’enseignement qui pourrait venir d’une opinion de celui qui enseigne.

Toute l’Église est enseignante au sens biblique du terme. Jésus ne cesse d’affirmer que «tout ce que je vous dis, je l’ai reçu de  mon Père et c’est Lui qui m’a dit de vous le dire.» Et c’est pour cela que dans le texte de l’évangile que nous venons d’entendre, il y a deux fois l’affirmation : «N’appelez personne Maître car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ-Messie…». Il est Tout! Il est la  Plénitude  et «n’appelez personne «Père», car vous n’avez comme Père, que celui du Ciel, mon Père et votre Père. C’est pourquoi l’Église ne fait qu’enseigner le Christ Jésus, le Fils.

Et ainsi nous découvrons la grandeur de la Catéchèse qui est au coeur de la mission de l’Église. Elle n’est pas une partie parmi tant d’autres des activités de l’Eglise. Tout est catéchistique dans l’Église:

- La Liturgie  est une grande catéchèse

- Le témoin, sans parole parce qu’il est malade,  et qui vit une lumineuse charité est un catéchète

Il y a de multiples manières de  participer à la grande mission de l’Église qui est celle d’être enseignante pour laisser le visage du Christ se révéler de plus en plus aux femmes et aux hommes dans l’histoire.

Dans l’Ancien Testament, on nous répète tout le temps :«Cessez de faire le mal»  «Faites le bien»  et nous l’entendons aussi souvent dans l’Église quand on parle de la Morale… Mais on est parfois dans l’impossibilité de faire le bien parce qu’on ne sait pas ce que veut dire “faire le bien”…C’est pourquoi nous avons entendu, dans la Première lecture du Prophète Isaïe, (1,17) cette parole si importante pour toute notre vie:

« Apprenez à faire le bien!»

Et je pense que nous n’avons jamais fini «d’apprendre à faire le bien»

  • - Apprendre à faire le bien quand on est enfant
  • - Apprendre à faire le bien quand on est jeune
  • - Apprendre à faire le bien quand on est adulte
  • - Apprendre à faire le bien quand une épreuve nous frappe dans notre vie
  • - Apprendre à faire le bien quand on a une mission dans l’Église…
  • - Ce n’est pas tout à fait pareil qu’apprendre à faire le bien quand on est simple “parents”, 
  • - Apprendre à faire le bien quand on est grand-père, grand-mère;
  • - Apprendre à faire le bien quand on est prêtre
  • - Apprendre à faire le bien quand on est en fin de vie
  • - Apprendre à faire le bien quand on est malade
  • - Apprendre à faire le bien quand on découvre ce qu’est sa maladie
  • - Apprendre à faire le bien quand on est époux-épouse

C’est que les situations de nos existences sont si différentes au cours de notre vie  que nous sommes sans cesse en train «d’apprendre à faire le bien».

Mais il y a plus que cela… Quand la Grâce de Dieu nous envahit et que nous écoutons de plus en plus consciemment l’appel à la sainteté qui nous est fait, plus nous progressons dans notre vie chrétienne et dans notre charité, plus nous découvrons à quel point «apprendre à faire le bien» requiert un enseignement et  une catéchèse.

Celui qui découvre de plus en plus dans son chemin  de sainteté ce que veut dire Isaïe 1,17 (la Première Lecture) «apprenez à faire le bien» devient: 

*quelqu’un qui est toujours à  l’écoute du Seigneur;

*quelqu’un qui prie de plus en plus;

*quelqu’un qui médite la Parole de Dieu de plus en plus;

*quelqu’un qui se nourrit de l’eucharistie de plus en plus;

Oui!  Quelle grandeur que la mission catéchétique de l’Église.

Ainsi, «Apprendre à faire le bien» devient quelque chose de merveilleux.et nous devenons  des chrétiens, chrétiennes  qui n’acceptent plus le mal, qui ne tolèrent  rien de méchant et de mauvais dans notre vie.

Remercions Dieu pour notre  Église « catéchète» qui sans arrêt nous «apprend à faire le bien»

À Vous les enfants qui commencez aujourd’hui la catéchèse, je sais que vous avez beaucoup de questions sur le bien, le mal, sur la vie, la mort. Je sais aussi que vous passez beaucoup de temps avec votre téléphone… mais il ne vous donne pas toutes les réponses à ce que vous cherchez.

Ce temps de la catéchèse va vous donner des vraies réponses qui vont vous guider et vous orienter. Vous allez, cette année encore, découvrir Jésus, découvrir que Jésus vous aime, et vous allez apprendre à le prier. Oui, vous allez recevoir cette année encore, le trésor de la foi.

 

 

Je vous souhaite, à vous les jeunes et à vos catéchètes, une Bonne Année de Catéchèse!