AccueilHistoriqueContactsComitésHomélie du dimancheQuestionsActivitésNouvellesPour les JeunesLiensCimetièreBulletin paroissialProjet missionnaireAlbum de photosFormationsQuestions?
dreamstime_422343.jpg

Deuxième dimanche du temps ordinaire, Année «C»
Les noces de Cana 
Dimanche 20 janvier 2019
Père Pierre Drouin, c.j.m.
président de la célébration et homélie

Cana.jpeg

Deuxième dimanche ordinaire 2019

 

Isaïe 62,1-5

Psaume 96 (95)

I Corinthiens 12,4-11

Jean 2,1-11

 

       Je me suis permis de m’arrêter, ce matin, à la deuxième lecture…

L’idée de méditer avec vous ce passage de la Lettre aux Corinthiens que nous retrouvons en ce dimanche, m’est venue de deux façons: Je me suis rappelé que, comme Église, nous sommes tous, chacun, chacune, comme baptisés que nous sommes, comme disciples-missionnaires que nous sommes, appelés à participer à la croissance de la communauté;, et un matin que je me retrouvais dans l’église, j’ai vu, pendant le temps de l’Avent, face à l’autel, de belles boites, qui avaient l’air de cadeaux… pour Noël…

            Et c’est exactement ce que nous propose la deuxième lecture de ce dimanche. Prise de la Première Lettre aux Corinthiens,  cette lettre date de vingt siècles et je vous dirai qu’elle n’a pas vieilli, qu’elle n'a pas pris une ride !

Au contraire, elle est complètement d'actualité : comment faire pour rester Chrétiens,

Chrétiennes dans un monde qui a des valeurs tout autres ? Comment trier, dans les idées qui circulent, celles qui sont compatibles avec la foi chrétienne ? Les News, le monde tout autour de nous ne parle que d’argent, et de problèmes journaliers… La grande préoccupation pour la chatte de Madame  X…  Comment l'évangéliser ? C'étaient les questions des Chrétiens de Corinthe, convertis de fraîche date dans un monde  qui était dans sa grande majorité païen; ce sont  aussi les nôtres, aujourd'hui, nous qui sommes chrétiens, chrétiennes vivant dans une société qui ne privilégie plus les valeurs chrétiennes.

 Et saint Paul répond aux questions qui surgissent dans la communauté. Et il tente de remettre les choses en place. Mais comme toujours, quand il parle de choses très concrètes, il rappelle d'abord le fondement de notre vie, qui est notre Baptême : comme disait Jean-Baptiste, dimanche dernier, «:Lui vous  baptisera dans l’Esprit saint et le feu» (Luc 3,16) Oui! Par le Baptême, nous avons été plongés dans le feu de l’Esprit Saint, et désormais c'est l'Esprit qui se  reflète à travers nous selon nos propres diversités. Paul ne dit pas autre chose : « Celui qui agit en tout cela, c'est le même et unique Esprit : il distribue ses dons à chacun, selon sa volonté. »

        

L’Église est «animée par l'Esprit Saint».

         Celui-ci répartit ses dons en fonction des besoins de la communauté. On appelle ces dons, des «charismes». De même que dans le corps il y a plusieurs membres, de même dans la communauté il y a plusieurs charismes, plusieurs dons. Tous les dons nécessaires à la vie du corps sont présents au sein de la communauté.

         Depuis une trentaine d’années, les communautés chrétiennes redécouvrent ces dons. L'Église avait jusque-là plutôt mis l'accent sur les ministères. L'Esprit, en ces temps qui sont les nôtres, lui donne d'être plus sensible à la présence agissante de ses dons. Et il nous dit de plus, et c’est ce que je veux partager avec vous ce matin: Paul dit:

« À chacun, à chacune  est donnée la manifestation de l’Esprit en vue du bien de tous» (v.7).Qu’est-ce que ça veut dire? Ça veut dire que chacun, chacune de nous a reçu un don pour le bien de toute ta communauté. Et je vous écoute déjà me dire: « moi, jr n’ai pas de don de l’Esprit…» Donc Paul s’est trompé ou vous n’avez pas essayé de trouver quel est votre don.

         J’ai voulu nous aider en relevant certains dons qui sont nécessaires à notre communauté J’en ai  relevé 27… que j’ai trouvés dans la Bible.

Administration, créativité artistique, artisanat, discernement, évangélisation

Exhorter-encourager, confiance en Dieu, donner, guérison, aider, hospitalité, intercession, interprétation des langues, message de connaissance-compréhension, leadership, miséricorde, miracles, missionnaire, musique-instruments, chant, pasteur(berger) prophétiser, servir, message de sagesse, enseignement, prier en langues…

         Oui, de même que dans la vie il y a des dons naturels, diversement répartis, mais dont tous profitent, de même il y a des dons de l’Esprit Saint appelés aussi des dons surnaturels.

         Il y a parmi nous «des sages et des savants, des prophètes» et d'autres doués pour le «discernement»etc.… Certains ont reçu le don de «bien parler de Dieu»…Certains font des «miracles» et d'autres des «guérisons». C'est une réalité. Elle échappe à toute organisation. Ces dons sont au service de la communion fraternelle. Le don de «guérir» est un charisme de miséricorde. Il est donné pour apaiser les inévitables souffrances physiques, morales et spirituelles, qui peuvent nous décourager. Le don de «faire des miracles» est plus fréquent qu'on ne pense. Il concrétise la sollicitude de Dieu pour ses enfants en intervenant là où on ne le pensait pas possible. Le charisme de «prophétie» est réservé à ceux qui doivent révéler à leurs frères ce que Dieu veut leur dire.

Le don du «discernement» permet de préciser ce qui vient de Dieu et ce qui vient des hommes. Il est particulièrement utile dans la vie spirituelle.

Quant au don des «langues», il jaillit du coeur de ceux à qui il est donné de louer Dieu. Cette louange peut s'exprimer en dehors de toute expression connue. Quant à comprendre et interpréter ce qu'exprime cette louange, cela relèvera d'un autre charisme.

«L'Esprit distribue à chacun ses dons comme il veut.» L'Esprit Saint anime tout dans l'Église. Rien ne se fait sans Lui. Même les détails les plus concrets de l'organisation du Corps du Christ sont son oeuvre. Et cependant l'action de l'Esprit dépasse infiniment les limites de l’institution.

Peut-être naguère dans l'Église a-t-on été trop peu sensible à cette action libre et multiforme de l'Esprit. Aujourd'hui, on y est plus attentif. L'Église en est toute rajeunie.

         Donc, en ce temps où nous participons tous ensemble à la création  de la nouvelle paroisse de Clare, à chacun, chacune de bien vouloir mettre au service de la communauté, le don que l’Esprit lui a communiqué pour le bien de tous.

         Que l’Eucharistie de ce matin soit une action de grâce pour les innombrables dons que l’Esprit Saint veut bien concéder à notre communauté.